Leap motion : le nouvel ordinateur qui se contrôle avec des mouvements | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
"A peine plus gros qu’une clé USB, le Leap Motion peut se connecter à tous les ordinateurs"
"A peine plus gros qu’une clé USB, le Leap Motion peut se connecter à tous les ordinateurs"
©Leap Motion

Tout est dans le geste

Leap motion : le nouvel ordinateur qui se contrôle avec des mouvements

La start-up américaine Leap commercialisera à l’automne prochain le Leap Motion, un capteur gestuel 3D qui pourrait être 100 fois plus précis que son cousin le Kinect de Microsoft.

Dites adieu à votre clavier et souris, voilà l'ordinateur du futur : Leap Motion. Ce petit bijou de technologie permettra à son propriétaire de manipuler son ordinateur grâce à la reconnaissance de ses mouvements.

Commercialisé par la start-up californienne Leap, "Leap Motion" pourrait faire son apparition sur le marché à l’automne prochain. Le concept exploite "une approche mathématique de la 3D brevetée" et "des capteurs de mouvements et un logiciel de motion control qui ne ressemblent à rien de ce qui existe actuellement sur le marché ou dans les académies".

A peine plus gros qu’une clé USB, le Leap Motion peut se connecter à tous les ordinateurs, pc comme mac. Le boîtier projette une lumière infrarouge à la verticale, et c'est dans cette zone qu'il faut effectuer les mouvements. Les mouvements des mains et des doigts sont alors détectés par des micro-caméras. 

Ses créateurs affirment qu'il est 100 fois plus précis que le boitier Kinect de Microsoft. Sa précision serait de 1/100ème de millimètre, et sa sensibilité pourrait être calibrée, ce qui permettrait à son utilisateur de ne pas avoir besoin de garder constamment les bras levés et tendus.

Le boîtier peut déjà être pré-commandé depuis le site officiel du projet, au prix de 69,99 dollars.

Lu sur Reponseatout.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !