Le Real Madrid retire la croix de son logo pour ne pas froisser son sponsor émirati | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
A gauche, l'ancien logo ; à droite le nouveau.
A gauche, l'ancien logo ; à droite le nouveau.
©

Reconquista à l'envers

Le Real Madrid retire la croix de son logo pour ne pas froisser son sponsor émirati

Dans le cadre d'un partenariat avec la Banque nationale d'Abou Dhabi, le club madrilène a retiré une petite croix de son emblème.

Le changement est discret, mais le quotidien sportif espagnol Marca n'a pas manqué de le soulever : lors de l'annonce, le 12 septembre, d'un partenariat avec la Banque nationale d’Abou Dhabi, le président du Real Madrid, Florentino Pérez Rodríguez, a dévoilé le design d'une nouvelle carte de crédit de la banque, qui sera aussi utilisé sur la carte d'abonnement du club.

Problème : le logo du club apposé sur la carte a été légèrement retouché, pour faire disparaître une croix chrétienne.

"Des images du nouveau produit ont été diffusées, montrant qu’il arbore une version modifiée du logo habituel, sur lequel la croix – symbole chrétien – ornant la couronne a été retirée afin de ne pas offenser ou mettre mal à l’aise les clients musulmans", écrit Marca dans la version en anglais de son article.

Sur le site du Real Madrid, le logo est inchangé, y compris sur la version en langue arabe, note Libération. Le maillot des joueurs n'a pas non plus évolué, du moins pour l'instant.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel changement a lieu : en 2007, le quotidien La Vanguardia avait révélé que les maillots du FC Barcelone vendus en Arabie saoudite avaient un blason retouché pour supprimer la croix de Sant Jordi, rouge sur fond blanc, qui se trouve en haut à gauche du blason du Barça. A la place était visible un trait vertical sur fond blanc. Le Barça avait alors déclaré qu'il s'agissait de contrefaçons.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !