Le Prince William et Kate Middleton expriment leur soutien au peuple ukrainien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le prince William, duc de Cambridge, et Catherine, duchesse de Cambridge, lors d'une cérémonie à Londres, le 17 octobre 2021.
Le prince William, duc de Cambridge, et Catherine, duchesse de Cambridge, lors d'une cérémonie à Londres, le 17 octobre 2021.
©JUSTIN TALLIS / AFP

Soutien royal

Le Prince William et Kate Middleton expriment leur soutien au peuple ukrainien

Le duc et la duchesse de Cambridge ont fait valoir leur soutien au peuple et au président ukrainien

Ils sortent de l’habituelle réserve de la famille royale britannique. Le prince William ainsi que son épouse Kate Middleton ont exprimé ce samedi leur soutien au peuple ukrainien après l’invasion de la Russie.

« En octobre 2020, nous avons eu le privilège de rencontrer le président Zelensky et la Première dame pour qu'ils nous fassent part de leur espoir et optimisme pour l'avenir de l’Ukraine », écrit le couple royal sur Twitter. « Aujourd'hui, nous soutenons le président et tous les Ukrainiens alors qu'ils se battent courageusement pour cet avenir » ont-ils ajouté, sans oublier d’ajouter le drapeau bleu et jaune de l’Ukraine.

En octobre 2020, le couple royal avait reçu Volodymyr Zelensky et sa femme Olena au palais de Buckingham lors d'une audience au nom de la reine Elizabeth II. Le couple présidentiel était alors en visite au Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni annonce prendre des mesures extraordinaires pour faire face à l'invasion russe en Ukraine. Le gouvernement a annoncé vendredi avoir gelé les avoirs de Vladimir Poutine et de son ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, après avoir déjà ciblé des oligarques et des banques russes.

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !