Le prince Charles aurait reçu trois millions d’euros de l’ancien Premier ministre du Qatar, selon des révélations du Sunday Times | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Le prince Charles a accepté de la part du cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, Premier ministre du Qatar, plusieurs versements en liquide, entre 2011 et 2015, d'un montant total de trois millions d'euros.
Le prince Charles a accepté de la part du cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, Premier ministre du Qatar, plusieurs versements en liquide, entre 2011 et 2015, d'un montant total de trois millions d'euros.
©Simon MAINA / AFP

Nouveau scandale à Buckingham ?

Le prince Charles aurait reçu trois millions d’euros de l’ancien Premier ministre du Qatar, selon des révélations du Sunday Times

Le Sunday Times a révélé que le prince Charles aurait accepté, entre 2011 et 2015, de la part du Cheikh Hamad bin Jassim, alors Premier ministre du Qatar, jusqu'à trois millions d'euros en liquide en plusieurs fois.

Le prince Charles a, selon des révélations du Sunday Times samedi, accepté de la part du cheikh Hamad ben Jassem al-Thani, Premier ministre du Qatar, plusieurs versements en liquide, entre 2011 et 2015, d'un montant total de trois millions d'euros.

Selon le Sunday Times, le prince a reçu cette somme en trois donations en liquide du cheikh, dont une d'un million d'euros, remise personnellement, lors d'une rencontre dans sa résidence officielle de Clarence House, dans des sacs du magasin de luxe londonien Fortnum & Mason.

Clarence House assure que les donations du cheikh, qui a été Premier ministre du Qatar de 2007 à 2013, ont « immédiatement été transmises » aux fondations du prince, de façon légale et transparente :

« Les dons de bienfaisance reçus du cheikh Hamad ben Jassem ont été transmis immédiatement à l'une des organisations caritatives du prince, qui a procédé à une gouvernance appropriée et nous a assuré que toutes les procédures avaient été correctement suivies », indique un communiqué de Clarence House, relayé par la presse britannique.

Contacté par le journal, le président de l'organisme de charité du prince, The Prince of Wales's Charitable Fund, assure qu'il n'y a eu « aucun manquement dans la gouvernance ».

L'organisme de charité du prince a pour but de « transformer des vies et construire des communautés durables », en accordant des bourses dans le domaine de l'éducation, de la santé, et de l'inclusion sociale.

Même s’il n'y a rien d'illégal dans cette transaction, les versements en liquide, et l'origine de l'argent soulèvent des questions.

« Son erreur, selon le journaliste d'investigation Tom Bower dans le Daily Mail, est d'avoir accepté en privé de grosses sommes d'argent de la part d'hommes d'affaires étrangers - dont certains ont été accusés de malhonnêteté, au lieu de collecter ces fonds en toute transparence ».

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !