Le prénom de votre enfant détermine sa réussite au bac | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Le prénom de votre enfant détermine sa réussite au bac
©

Appelez-la Cunégonde

Le prénom de votre enfant détermine sa réussite au bac

Madeleine, Irene, Come sont de très bonnes élèves, au contraire de Youssef et Nabil.

Comment appeler votre enfant pour faire en sorte qu'il réussisse sa vie ? Le sociologue Baptiste Coulmont s'est livré à une petite étude maison sur son blog.

Il a repéré les corrélations entre le prénom et la mention au bac. Pour ce faire, il a récupéré sur un site internet les résultats nominatifs de plus de 340 000 personnes ayant passé le bac en 2012. Cette méthode n'est cependant pas parfaite, puisque certains candidats n’autorisent pas la diffusion de leurs résultats. Mais elle permet tout de même de se faire une idée du rapport entre le prénom, le niveau socio-culturel, et les résultats au bac.

Cette année, plus de 25% des Madeleine, Irene, Come et Ariane qui ont passé le bac ont reçu mention “très bien”. Plus d’une Marie-Anne, d’une Anne-Claire et d’un Gaspard sur cinq ont reçu cette mention. Même mention pour plus de 15% des Violette, Apolline, Iris, Beatrice, Judith, Domitille, Hortense, Fleur, Daphne, Noe, Lara, Henri, Adele, Rose, Augustin, Astrid et Eleonore. Les personnes possédant ces prénoms connaissent relativement peu d’échecs à la première session du bac : seules 3% des Madeleine passetn au rattrapage.

À l’opposé de cette dimension de l’espace social : parmi les 125 Youssef et 105 Nabil, aucun n’a obtenu de mention “TB”. En revanche, plus de 30% d’entre eux sont dans la situation de passer l’oral de rattrapage. Seules une ou deux Sandy, Alison ou Sofiane décrochent la mention TB. 4 Christopher (sur 300) et 5 Mohamed (sur 400). 8 Cassandra et 8 Sabrina sur 470. Plus d’un tiers des 140 Yacine et Linda devront passer les épreuves de rattrapage.

"La différence entre la proportion de personnes ayant reçu la mention TB et la proportion de personnes devant passer au rattrapage nous renseigne indirectement sur l’uniformité de la population", explique le sociologue. En effet, certains prénoms semblent beaucoup plus concentrés sur l’une ou l’autre option. Pour Come, Ariane et Madeleine, la différence est très importante entre le nombre de réussite et le nombre d'échec, ce qui signifie que ces prénoms se trouvent pratiquement toujours dans les élites sociales, et jamais ailleurs. Pour d’autres prénoms, le contraire se remarque: les Aude et les Hippolyte sont 15% à recevoir la mention TB, ils sont aussi 15% à passer au rattrapage, signalant que ces “Aude” et ces “Hippolyte” ont des origines sociales variées.

Lu sur Coulmont.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !