Le film "L'interview qui tue !" sortira finalement en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le film L'interview qui tue sortira en France le 28 janvier.
Le film L'interview qui tue sortira en France le 28 janvier.
©Capture

Nanard

Le film "L'interview qui tue !" sortira finalement en France

Le film polémique sortira le 28 janvier dans 120 salles.

Sony Pictures Releasing France a en effet annoncé que la comédie de Seth Rogen et Evan Goldberg L'Interview qui tue ! sera projetée dans 120 salles à partir du mercredi 28 janvier.

Cette sortie n'est pas une surprise, compte tenu de son succès outre-Atlantique, que ce soit dans les salles de cinéma américaines (le parc est passé de 300 écrans à 580) ou sur les plateformes VOD. Au 4 janvier, Sony revendiquait également 31 millions de dollars de recettes en provenance de la VOD.

Cette comédie, qui a pour thème une tentative d'assassinat (fictive) du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, avait vu sa sortie annulée en raison de l'attaque informatique dont avait fait l'objet le siège de Sony Pictures.

Mais attention, la sortie du film n'en fait pas un chef d'oeuvre. Loin de là, si l'on en croit les critiques... Frédéric Autran de RTL, lui reproche notamment son humour "graveleux" et ses "scènes improbables". Europe 1, quant à elle, évoque "un film à l'humour très potache et assez vulgaire. "C'est un film qui aurait pu passer relativement inaperçu s'il n'était pas devenu une affaire d'Etat. Sony pourrait presque remercier les hackers et la Corée du Nord pour ce coup de pub formidable", résume Charlotte Aix de France Info.

Le Journal de Montréal se demande si finalement "la Corée du Nord n'a pas voulu nous rendre service en empêchant la sortie d'un terrible, terrible, film. Pas parce qu'il est gênant pour Kim Jong Un mais complètement embarrassant pour toutes les personnes impliquées dans sa création", écrit le journal.

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !