Le duc de Westminster, aristocrate le plus riche du Royaume-Uni et ami intime de la famille royale, est mort à l'âge de 64 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le duc de Westminster, aristocrate le plus riche du Royaume-Uni et ami intime de la famille royale, est mort à l'âge de 64 ans
©REUTERS/Jonathan Ernst

L’aristocratie en deuil

Le duc de Westminster, aristocrate le plus riche du Royaume-Uni et ami intime de la famille royale, est mort à l'âge de 64 ans

Il possédait notamment une centaine d'hectares à Belgravia, l'un des quartiers les plus chics de Londres.

Il était l'un des milliardaires les plus célèbres du Royaume-Uni et la plus grosse fortune aristocratique du pays. Ce mardi, Gerald Cavendish Grosvenor, duc de Westminster, est décédé à l'âge de 64 ans. Le richissime duc est mort dans un hôpital du Lancashire, une région du nord-ouest de l'Angleterre. Les causes de sa mort n'ont pas été révélées mais la famille du défunt "demande le respect de sa vie privée et la compréhension en ce moment très difficile". 

Gerald Cavendish Grosvenor et sa famille figurent au 68e rang de la liste des milliardaires établie par le magazine économique américain Forbes, avec une fortune estimée de 10,8 milliards de dollars. Il possédait notamment une centaine d'hectares à Belgravia, soit la quasi-totalité d'un des quartiers les plus chics de Londres. Sa fortune (diminuée de plus d'un milliard de dollars à cause du Brexit) va désormais être partagée entre ses quatre enfants.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la 3e fortune du Royaume-Uni n'a pas connu une enfance particulièrement fastueuse. Selon leDailyMail, il avait été élevé dans un coin reculé de l'Irlande du Nord et pensait devenir éleveur...avant que Le duc était un proche de la famille royale. Grand ami du prince Charles, il avait été le mentor de son fils William. Ce dernier a alors demandé à son tour à ce que le fils du duc soit le parrain de son fils Georges. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !