Lady Gaga vire celle qui a fait d’elle une star | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Lady Gaga vire celle
qui a fait d’elle une star
©

Ingrate

Lady Gaga vire celle qui a fait d’elle une star

La chanteuse ne veut plus travailler avec Laurieann Gibson, sa directrice de création qui lui a pourtant inspiré son style très singulier.

Une "violente dispute", et tout s’en va. Lady Gaga a remercié Laurieann Gibson pour ses bons et loyaux et services, mais leur collaboration est terminée. La directrice de création de la chanteuse de Bad Romance semble pourtant avoir contribué en bonne partie à faire d’elle une star, puisqu’elle est à l’origine de la plupart de ses chorégraphies mais aussi du style bien particulier de Gaga. 

Les premières tensions seraient apparues lors du tournage du clip de Judas, dont les forts sous-entendus religieux ont mis Gibson mal à l’aise. D’ailleurs, les clips semblent être le point de désaccord essentiel entre les deux femmes : Marieann Gibson s’est également fâché avec le directeur artistique du tournage de Edge of Glory. Alors que, lorsqu'elle devait être récompensée de son travail pour le clip Yoü and I aux Creative Arts Emmy, la chorégraphe a visiblement agacé beaucoup de monde car elle traînait pour se faire prendre autant que possible en photo.

Pourtant, Marieann Gibson aurait largement contribué au succès de Gaga. Elle l'a rencontrée alors qu'elle état encore inconnue, a vite remarqué son don, qu'elle dit avoir voulu "protéger". C'est aussi Gibson qui a emmené la future star auprès de producteurs qui ont lancé la carrière qu'on lui connaît. C’est désormais Richard Jackson qui était le numéro 2 de Gibson, qui sera en charge des chorégraphies de Lady Gaga. 

Lu sur Hollywood Reporter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !