La mère de Yannick Noah meurt à l'âge de 75 ans<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Marie-Claire Noah, mère de l'ancien champion de tennis, est décédée à l'âge de 75 ans.
Marie-Claire Noah, mère de l'ancien champion de tennis, est décédée à l'âge de 75 ans.
©Reuters

Disparition

L'association Enfants de la Terre a annoncé que Marie-Claire Noah est morte lundi.

Yannick Noah est en deuil. L'ancien champion de tennis vainqueur de Roland Garros en 1983 vient en effet de perdre sa mère, Marie-Claire Noah. Âgée de 75 ans, la maman de la personnalité préférée des Français serait décédée des suites d'une longue maladie lundi selon l'attachée de presse de la famille qui a ajouté que l'inhumation se ferait dans la plus stricte intimité. La nouvelle de son décès a par ailleurs était annoncée sur le site Internet des Enfants de la Terre, association qu'elle avait fondé avec son fils en 1988 et destinée à venir en aide aux enfants en danger.

Marie-Claire Noah laisse derrière elle dix petits enfants dans le joueur de l'équipe de basket-ball des Chicago Bulls Joakim ainsi que la mannequin Yelena. Très proche de son fils Yannick, Marie-Claire avait exprimé sur Europe 1 lors de sa dernière interview la fierté d'être la maman de la personnalité préférée des Français. Yannick Noah avait d'ailleurs expliqué dans le même émission que sa mère était sa plus grande admiratrice déclarant notamment : "Elle est mon supporter numéro un, depuis le début. Elle m'a donné la plus belle preuve d'amour qu'une mère puisse offrir à son fils : le laisser partir […]. A 11 ans, j'ai dit à mes parents que je voulais aller continuer l'aventure sur un autre continent. On n'avait pas de quoi voyager à l'époque, on n'avait même pas de téléphone, ça a dû être un vrai sacrifice. Sur le coup, quand on est môme, on se dit que c'est normal, on est très content de pouvoir vivre sa passion mais avec le temps, je me rendu compte que c'était un cadeau merveilleux".

Lu sur Gala

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !