La fille de Paul Walker porte plainte contre Porsche pour "négligence" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
La fille de Paul Walker porte plainte contre Porsche pour "négligence"
©Reuters

Nouveau rebondissement

La fille de Paul Walker porte plainte contre Porsche pour "négligence"

Plusieurs défaillances de la Porsche Carrera GT ont été mises en avant par les avocats de Meadow Walker.

Deux ans après la mort de son père, survenue dans le crash d'une Porsche en décembre 2013, Meadow Walker aurait décidé d'attaquer le constructeur automobile pour "négligence". Selon TMZ, de nouveaux documents viennent de balayer la théorie selon laquelle Roger Rodas roulait à plus de 160 km/h sur une route limitée à 70 km/h et que les deux hommes sont morts sur le coup.

Contrairement à ce qui a été dit, Paul Walker aurait eu plusieurs côtes brisées à cause de la ceinture de sécurité mais aurait bel et bien survécu à l'accident. C'est l'explosion de la Porsche qui aurait couté la vie à l'acteur phare de Fast and Furious. Celui-ci serait en effet resté bloqué dans le véhicule et aurait brûlé vif. Selon le dossier de plainte, le feu se serait déclaré 1 minute 20 après l'accident et de la suie retrouvée dans la trachée de Paul Walker atteste qu'il respirait encore à ce moment là.

Plusieurs défaillances techniques dans la Porsche Carrera GT ont également été soulevées par les avocats de Meadow Walker, qui affirment que le véhicule n'était pas doté du système de stabilisation  Porshe Stability Management et serait devenu incontrôlable avec la vitesse. Selon eux, Porsche saurait que ce modèle est "instable depuis longtemps et a des problèmes de contrôles". "Il en ressort que la Porsche Carrera GT est une voiture dangereuse. Elle n’a rien à faire dans la rue. Paul Walker et son ami, Roger Rodas, devraient encore être parmi nous" ont déclaré les avocats de la jeune fille.

Lu dans Closer

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !