L'océan de Titan, la lune de Saturne, est extrêmement salé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'océan de Titan, la lune de Saturne, est extrêmement salé
©NASA/JPL-Caltech/SSI/Univ. of Arizona/G. Mitri/University of Nantes

Mauvaise nouvelle

L'océan de Titan, la lune de Saturne, est extrêmement salé

Cette découverte réduit les chances d'y trouver un jour de la vie.

Alors que les yeux de beaucoup d'astronomes sont tournés vers des exoplanètes pouvant potentiellement abriter de la vie, certains continuent de scruter notre bon vieux Système solaire, qui a encore beaucoup de secrets à révéler. Certains satellites de Saturne (comme Encelade ou Titan) sont notamment considérés comme des lieux où la vie pourrait avoir germée.

Mais les dernières observations de la sonde Cassini, arrivée en 2004 près de Saturne, vient de nous apporter de mauvaises nouvelles : l'océan de Titan pourrait bien être aussi salé que la Mer morte, sur Terre.

En dix ans, Cassini a fait le plein de données gravitationnelles et topographiques, ce qui a permis aux astronomes de la Nasa de créer un modèle de la lune géante.

Or, en analysant les données gravitationnelles de Cassini, une équipe de l'université de Nantes a déterminé que l'océan de Titan (qui est coincé sous une couche de glace) doit avoir une densité très forte. Pour eux, cet océan est sûrement composé d'eau et de sels dissous, probablement du sulfure, du sodium et de potassum. 

"Comparé à ce qu'on trouve sur Terre, c'est un océan extrêmement salé", a expliqué Giuseppe Mitri, de l'université de Nantes. "Cette information pourrait changer la façon dont nous envisageons cet océan comme un possible lieu pouvant abriter la vie aujourd'hui, mais les conditions ont pu y être très différentes par le passé", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la couche de glace qui surplomble l'océan serait en train de se solidifier, ce qui limiterait les échanges entre l'océan et l'atmosphère de Titan. L'épaisseur de cette couche de glace varie en fonction des endroits, ce qui prouve que l'océan est en train de se cristalliser, ont-ils découvert. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !