L'histoire de la photo qui a ému le monde entier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hudea, 4 ans, réfugiée dans le camp d'Atmeh en Syrie.
Hudea, 4 ans, réfugiée dans le camp d'Atmeh en Syrie.
©capture d'écran Twitter @ Nadia AbuShaban

Crève-coeur

L'histoire de la photo qui a ému le monde entier

Le cliché d'une petite fille syrienne, les bras en l'air, le visage terrifié, a circulé sur les réseaux sociaux. La photographe en explique les coulisses.

Hudea a quatre ans, est originaire de la ville d'Hamah, en Syrie. Mais avec la guerre civile, la fillette vit avec sa famille dans le camp de réfugiés d'Atmeh, près de la frontière turque. C'est là que la photographe turque Nadia AbuShaban la rencontre en décembre dernier.

La journaliste réalise un reportage dans ce camp. Elle photographie des dizaines d'enfants, mais quand elle tombe sur Hudea, la fillette a une réaction étrange. "D'habitude, les enfants s'enfuient, se cachent leur visage dans leurs mains ou sourient", raconte Nadia AbuShaban. Mais en apercevant l'objectif de la photographe, la petite fille s'est mise à lever les bras en l'air, avec un visage terrifié. Hudea croit avoir devant elle une arme et se rend.

"Je me suis rendue compte qu'elle était terrifiée après avoir pris la photo, en la regardant", confie la photojournaliste. Un cliché particulièrement saisissant qui a ému le monde entier une fois postée sur les réseaux sociaux. Depuis le 24 mars, elle a été retweetée plus de 24 000 fois. 

Lu sur BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !