L'enquête pour viols et agressions sexuelles visant Gérard Depardieu a été classée sans suite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
L'enquête pour viols et agressions sexuelles visant Gérard Depardieu a été classée sans suite
©BERTRAND LANGLOIS / AFP

Justice

L'enquête pour viols et agressions sexuelles visant Gérard Depardieu a été classée sans suite

Une comédienne française de 22 ans avait porté plainte contre l'acteur. L’enquête préliminaire vient d’être classée sans suite, selon des informations de RTL.

L'enquête préliminaire pour viols et agressions sexuelles visant Gérard Depardieu a été classée sans suite, selon des éléments communiqués ce mardi 4 juin par le parquet de Paris auprès de l'AFP.

Une comédienne française de 22 ans avait porté plainte en août 2018 contre l'acteur pour des abus sexuels prétendument commis le même mois, selon sa version. La comédienne et Gérard Depardieu se connaissaient et travaillaient ensemble sur un projet d'écriture autour d'une personnalité du cinéma, dont Gérard Depardieu est proche. 

D’après des informations de RTL, le parquet d'Aix-en-Provence avait ouvert une enquête préliminaire pour viol et agression sexuelle à la suite d'une plainte déposée contre Gérard Depardieu le 27 août 2018 à la gendarmerie de Lambesc, dans les Bouches-du-Rhône. L'actrice et danseuse de 22 ans en question accusait donc l’acteur de l'avoir violée et agressée sexuellement à son domicile parisien du VIe arrondissement, les 7 et 13 août 2018.

Selon les éléments dévoilés par le parquet ce mardi 4 juin : 

"Les nombreuses investigations réalisées dans le cadre de cette procédure n'ont pas permis de caractériser les infractions dénoncées dans tous leurs éléments constitutifs".

L’avocat de Gérard Depardieu, maître Hervé Temime, avait indiqué auprès de Franceinfo que son client subissait "un préjudice irréparable du fait de la diffusion de telles accusations".

Gérard Depardieu ne sera donc pas inquiété par la justice suite au classement sans suite de l'enquête préliminaire.

RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !