L'émission "C à vous" a eu un "petit souci avec l'Elysée", qui dément toute censure | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
François Hollande a été le rédacteur en chef de Mon Quotidien.
François Hollande a été le rédacteur en chef de Mon Quotidien.
©Reuters

Question d'image(s)

L'émission "C à vous" a eu un "petit souci avec l'Elysée", qui dément toute censure

Maxime Switek n'a pas pu proposer sa chronique dans l'émission C à vous sur France 5 hier. En cause, des images tournées lors de la visite de François Hollande au journal pour enfants "Mon quotidien".

Les téléspectateurs de l'émission de France 5 "C à vous" n'ont pas eu le droit à la chronique "5/5" de Maxime Switek hier soir. En cause, "quelques petits soucis avec les images", a-t-il expliqué. "On n'a pas pu diffuser les images, petit souci avec l'Elysée, disons-le !", a répondu du tac-au-tac l'animatrice Anne-Sophie Lapix.

En cause ? Une chronique qui a "fait trembler l'Elysée pendant deux bonnes heures", s'est amusé Maxime Switek. "On a des images croustillantes, incroyables que peut-être un jour nous aurons le droit de diffuser sans procès", a surenchéri Anne-Sophie Lapix.

Plus sérieusement, il s'agissait d'images tournées dans les locaux du journal pour enfants "Mon Quotidien", dont François Hollande a été "rédacteur en chef d'un jour".

Selon Ozap, un pool (un seul média, qui est chargé ensuite de mettre ses images à disposition de ses confrères) était présent sur place. Or, une équipe de "Mon quotidien" a aussi tourné des images. Ce sont elles que voulait diffuser C à vous.

"Quand il y a un pool, on le respecte. Ca coûte beaucoup d'argent aux médias qui l'assurent. Donc hier soir, France 5 pouvait diffuser les images du pool à condition de les acheter", a expliqué l'Elysée à Ozap.

Pas de censure, donc, même si un pool reste un bon moyen de contrôler les images qui sortent...

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !