L'amour est dans le pré saison 9 : Karine Le Marchand toujours aussi "fière" des agriculteurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
L'amour est dans le pré revient ce lundi soir
L'amour est dans le pré revient ce lundi soir
©Capture

Et ça continue encore et encore

L'amour est dans le pré saison 9 : Karine Le Marchand toujours aussi "fière" des agriculteurs

Les premières émissions de la saison 9 démarrent ce lundi soir sur M6.

C'est reparti ! Pour une neuvième saison, L'amour est dans le pré revient ce lundi soir. Les Français vont donc pouvoir suivre les aventures de 12 nouveaux agriculteurs. Christophe, Gilles, Nicolas, Emeline et bien d'autres vont animer le programme. Une saison qui s'annonce très riche selon Karine Le Marchand qui s'est confiée à Europe 1 ce lundi matin matin. 
 
L'animatrice est revenue aussi sur les 8 premières années de l'émission. "Je suis fière de l'image qui évolue de l'agriculture. (...) Je me suis aperçue d'une chose : les agriculteurs, ils ne deviennent pas agriculteurs comme ça. Souvent, c'est l'un des deux ou trois enfants qui a fait le moins d'études, donc c'est basé sur un échec. Ce n'est pas forcément un choix que de dire 'je vais reprendre la ferme de mes parents'" a-t-elle expliqué à Jean-Marc Morandini dans le Grand direct des médias. Pour elle, le métier d'agriculteur est davantage reconnu aujourd'hui. 
 
 
 
L'animatrice indique également que selon elle beaucoup d'agriculteurs se sont construits sur "sur une faille narcissique". "Tout d'un coup, le fait que la télévision les reconnaissent, le fait qu'ils aient du courrier de femmes qui leur écrivent et qui leur donnent de la valeur, il y a vraiment un avant et un après, et l'estime de soi de ces gens là, elle est incroyable après" a-t-elle soutenu. 
 
 
Lu sur europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !