Le détenu qui concurrence Obama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le détenu qui concurrence Obama
©

De la prison à la Maison Blanche

Le détenu qui concurrence Obama

Depuis sa prison du Texas, Keith Judd a obtenu près de 43% des voix lors de la primaire démocrate de Virginie occidentale.

Barack Obama ne fait pas l'unanimité en Caroline du Nord. Si peu, d'ailleurs, qu'un candidat pour le moins conventionnel lui a volé la vedette lors de la primaire de l'Etat, mardi. Keith Judd, 54 ans, emprisonné au Texas, a remporté près de 43% des voix. Depuis le début des primaires démocrates, aucun candidat à l'investiture n'avait réalisé un tel score.

Et pourtant,  Keith Judd est loin, très loin d'avoir le CV requis pour le "job". Sur le site, VoteSmart.org, il se présente comme Chrétien/Rastafari, fils d'une actrice décédé en 1922 et du créateur de la première bombe atomique. Il aurait suivi des cours dans une pléiade d'universités, y compris Harvard, sans jamais obtenir de diplômes, et aurait milité dans d'innombrables associations, parmi lesquelles... la "Fédération des super-héros". Y a-t-il dans tout ça une bonne raison de voter pour lui ? Selon cette fiche d'identité, il saurait "voir le futur".

Les démêlés de Keith Judd avec la justice ne remontent pas à hier, précise un avocat qui a plusieurs fois eu affaire à lui. Il aurait été impliqué dans 238 affaires entre 1997 et 2011, il est actuellement emprisonné pour avoir menacé une université. Le fait d'être détenu pourrait d'ailleurs l'empêcher d'obtenir le nombre de grands électeurs que lui confère son très bon résultat en Virginie occidentale. Personne ne s'est en effet proposé pour le représenter.

Lu sur The Daily Beast

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !