Kate Middlelton ? Une manipulatrice dépensière et... exhibitionniste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Kate Middlelton ? Une manipulatrice dépensière et... exhibitionniste
©Reuters

Shocking

Kate Middlelton ? Une manipulatrice dépensière et... exhibitionniste

Un livre paru récemment prétend dévoiler "la face sombre" de la princesse des cœurs anglaise.

Pas sûr que le livre vienne trôner sur les étagères des bibliothèques de Buckingham Palace. Dans un livre intitulé "Game of Crowns" (tout le monde aura compris la référence), Christopher Andersen, un chroniqueur anglais spécialisé en royauté, dresse un portrait au vitriol de Kate Middleton, l'épouse du prince William.

Selon l'auteur, Kate, star absolue des tabloïds britanniques, serait d'abord la fille d'une manipulatrice. Carole Middleton, mère de Kate, aurait en effet tout fait pour que sa roturière de file devienne princesse. Quand les deux tourtereaux se sont brièvement séparés en 2007,  elle aurait notamment demandé à sa fille de s'afficher en boite de nuit pour rendre le petit-fils de la reine fou de jalousie. Avec succès...

Le livre raconte également à quel point Kate Middelton serait dépensière, préférant l'hélicoptère aux trains. Mais surtout, l'auteur évoque l'exhibitionnisme supposé de la princesse. Alors qu'elle avait été moquée par les garçons sur son physique durant son adolescence, une Kate plus confiante aurait pris l'habitude d'exhiber son derrière aux yeux de tous. "À cette époque, elle adore exhiber ses fesses aux fenêtres de son dortoir du Marl­bo­rough Collège, à la vue des garçons ébahis", souligne le livre. En 1998, elle aurait pratiqué ce  "mooning" (montrer sa lune) pas moins de quatre-vingt-dix fois...

Lu sur 20 minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !