Karine Le Marchand revient sur la médiatisation de sa rupture avec Lillian Thuram | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
L'animatrice télé Karine Le Marchand
L'animatrice télé Karine Le Marchand
©Reuters

Tout va bien Madame la Marquise

Karine Le Marchand revient sur la médiatisation de sa rupture avec Lillian Thuram

Interrogée par Paris Match ce mercredi, l'animatrice télé a déclaré aller beaucoup mieux et a évoqué ses projets d'avenir.

"L'année passée a été violente. La trahison au Grand Journal d'une personne que j'ai aimée pendant huit ans et l'intrusion dans ma vie privée de la presse people sont sans doute ce qui m'est arrivé de pire... Tout ce qu'on a pu dire sur moi... Tellement que j'ai eu la sensation d'avoir montré mes fesses !" Interrogée par Paris Match cette mercredi, Karine Le Marchand est revenue sur la médiatisation de sa rupture avec Lillian Thuram il y a quelques mois.

L'animatrice télé avait d'abord annoncé sa rupture avec le footballeur retraité au micro d’Enora Alagué sur Virgin Radio et avait porté plainte pour violence conjugale avant de se raviser. Lillian Thuram avait alors réglé ses comptes avec elle publiquement sur le plateau du Grand Journal de Canal +. Il avait été jusqu'à montrer des SMS qu'ils s'étaient échangés.

Malgré tout, Karine Le Marchand, qui co-présentera dès ce jeudi soir Qu'est-ce que je sais vraiment ?, le quiz produit par Shine France sur M6, préfère tirer un bilan positif de l'histoire. "Depuis, plus rien n'est grave", assure-t-elle. "Avec le recul, cela m'a fait du bien. Tout est allé si loin qu'aujourd'hui je suis plus cool. Avant, pour un rien je montais dans les tours, j'étais un peu rigide. Après ce que j'ai vécu, je relativise", déclare-t-elle. Quant à son livre sur le célibat L'amour est tout près (en référence à son ancienne émission L'amour est dans le pré, il s’est vendu à 25 000 exemplaires et va être adapté au théâtre. Tout va bien donc. 

 

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !