Karine Le Marchand répond aux accusations de Jean-Michel Maire dans « Touche pas à mon poste » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Karine Lemarchand M6 Instagram polémique Jean-Michel Maire
Karine Lemarchand M6 Instagram polémique Jean-Michel Maire
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Démenti sur Instagram

Karine Le Marchand répond aux accusations de Jean-Michel Maire dans « Touche pas à mon poste »

Accusée par Jean-Michel Maire dans l’émission Touche pas à mon poste d'avoir refusé de payer des soins esthétiques dans une clinique, Karine Le Marchand a tenu à réagir et à rétablir la vérité.

Karine Le Marchand a posté une capture d'écran assez inhabituelle sur son compte Instagram avec une légende particulière. Selon des informations de Femme Actuelle, l’animatrice star de la chaîne M6 a tenu à répondre à des accusations faites à son sujet cette semaine dans l'émission Touche pas à mon poste.

Le chroniqueur de l’émission de Cyril Hanouna, Jean-Michel Maire, a expliqué l'avoir croisée dans une clinique parisienne alors qu'elle faisait un gros « caprice de star », selon lui.

Selon le chroniqueur, « elle dit : « Je suis Karine Le Marchand, je ne vais pas payer, vous voyez ça avec la patronne ! » ».

Karine Le Marchand a tenu donc à rétablir la vérité et à démentir fermement ces accusations.

Sur son propre compte Instagram, Karine Le Marchand a tenu à se défendre :

« Mensonges, harcèlement...No comment... », a-t-elle écrit en légende, avec un emoji en train de vomir, au-dessus d'une lettre écrite par la direction de la Clinique des Champs-Elysées.

Sur celle-ci, le message suivant était affiché :

« Je suis atterrée par ce bad buzz ridicule dont Jean-Michel Maire est à l'origine dans ses propos. D'autant plus qu'il n'est pas venu dans notre établissement depuis plus d'un an, et surtout dans la mesure où ce qu'il atteste est totalement faux. Je suis désolée de toute cette histoire, merci pour ta fidélité et ton amitié ».

Femme Actuelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !