John Lennon : un fan veut cloner le chanteur des Beatles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Mikael Zuk, un dentiste canadien, souhaite ressusciter John Lennon.
Mikael Zuk, un dentiste canadien, souhaite ressusciter John Lennon.
©Reuters

Imagine

John Lennon : un fan veut cloner le chanteur des Beatles

A partir d'une dent de l'artiste, un dentiste canadien rêve de ressusciter son idole disparue...

C'est un rêve un peu fou. Mikael Zuk, un dentiste canadien, souhaite ressusciter John Lennon. Sur le papier, le projet paraît simple : cloner le chanteur assassiné en décembre 1980 à partir d'une dent, rachetée 32 000 dollars (22 495 euros) lors d'une vente aux enchères il y a deux ans. Le dentiste compte maintenant extraire l’ADN de la molaire cariée pour faire revivre son idole disparue...

"Si les scientifiques pensent pouvoir cloner des mammouths, alors John Lennon pourrait l'être aussi", a expliqué le docteur au tabloïd anglais The Sun. "Ce serait hallucinant de me dire que j’ai joué un petit rôle en ramenant à la vie une des plus grandes stars du rock." Et d'ajouter : "la plupart des fans des Beatles se souviennent de l’endroit où ils étaient quand ils ont appris la mort de John Lennon. J’espère qu’ils seront encore vivants pour apprendre qu’il est revenu".

Mais le projet a peu de chances d'aboutir : pour cloner un être vivant, il faut que la cellule vivante ne soit pas altérée. Or, "pour que l'ADN soit intact, il faudrait que cette fameuse dent ait été congelée ou lyophilisée afin que les bactéries ne l'altèrent pas", a expliqué au Point Corinne Cotinot, directrice de l'unité biologie du développement et reproduction à l'Inra.

Pas gagné donc... Surtout lorsqu'on sait que "les taux de réussite du clonage sur les animaux, dans les laboratoires en pointe, ne dépassent pas les 10%", précise le site.

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !