Jardiner augmenterait l'espérance de vie, c'est prouvé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Jardiner réduirait les risques de crise cardiaque et d'attaque cérébrale.
Jardiner réduirait les risques de crise cardiaque et d'attaque cérébrale.
©

La main verte

Jardiner augmenterait l'espérance de vie, c'est prouvé

Une étude montre que cette activité réduirait fortement les risques de maladies cardiovasculaires.

On savait déjà que jardiner rendait heureux. Une étude suédoise publiée dans la revue British Journal of Sports Medicine montre que cela réduirait de près de 30% les risques de crise cardiaque et d'attaque cérébrale. Les plus de 60 ans qui jardinent régulièrement auront logiquement tendance à moins rester plantés devant la télé. Et ce, indépendamment du fait qu'ils fassent ou non de l'exercice. 

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié pendant 12 ans 4 232 habitants de Stockholm, âgés de 60 ans et plus. Les "cobayes" ont commencé par indiquer s'ils pratiquaient telle ou telle activité physique et à quelle fréquence : petits travaux dans la maison, tondre la pelouse, chasse, etc.

Résultats : les personnes qui pratiquaient ce type d'activités avaient 27% moins de risques de contracter une maladie cardiovasculaire. Ils avaient aussi 30% moins de risques de mourir - quelle que soit la cause - que les autres.

Lu sur le site de la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !