Japon : jetez votre gobelet ou votre mégot de cigarette par terre et vous aurez votre photo sur des panneaux publicitaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Japon : jetez votre gobelet ou votre mégot de cigarette par terre et vous aurez votre photo sur des panneaux publicitaires
©REUTERS/Carlos Jasso

Ils vous ont à l'oeil !

Japon : jetez votre gobelet ou votre mégot de cigarette par terre et vous aurez votre photo sur des panneaux publicitaires

Votre ADN suffira à faire votre portrait 3D

Afin de lutter contre la répartition de déchets dans les lieux publics, une organisation non-gouvernementale japonaise a récemment collaboré avec l'agence publicitaire Ogilvy & Mather afin de mener une campagne de sensibilisation choc. En effet, Ogilvy & Mather a déployé des agents dans les rues autour de Hong Kong, chargés de ramasser des mégots de cigarettes, des verres en plastiques, des chewingums collés au sol et tout autre déchet égaré sur la chaussée pouvant contenir de l'ADN, afin de les faire analyser et dresser le portrait-robot de leur ancien propriétaire.

Les déchets collectés ont donc été envoyés au laboratoire Parabon NanoLabs aux États-Unis, afin que soient créés les composants numériques des visages à partir des échantillons ramassés dans les rues. Selon le laboratoire d'analyses Parabon NanoLabs, il serait possible de déterminer le sexe d'un individu, la couleur de sa peau, de ses cheveux, de ses yeux, la forme de son visage et s'il a des taches de rousseur grâce à de l'ADN. Impossible cependant de déterminer l'âge d'une personne, les composites de l'ADN restant les mêmes tout au long d'une vie. Alors afin de reproduire au mieux le visage des "pollueurs" et ainsi, déterminer un âge approximatif, Ogilvy & Mather s'est basé sur la démographie et le style de l'endroit où le déchet avait été ramassé. Rafael Guida, directeur créatif chez Ogilvy à Hong Kong a déclaré dans un communiqué que cette campagne combine "un message de service public avec la science."

Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !