Japon : des chercheurs mettent au point deux horloges d'une précision inégalée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ces horloges devront fonctionner dans un environnement très froid, à une température d'environ -180°C.
Ces horloges devront fonctionner dans un environnement très froid, à une température d'environ -180°C.
©Pixabay

Exactitude

Japon : des chercheurs mettent au point deux horloges d'une précision inégalée

Jusqu'à aujourd'hui, l'horloge atomique la plus précise affichait une précision de dérive limitée à une seconde pour 13,8 milliards d'années.

Une équipe de chercheurs japonais dirigée par le professeur Hidetoshi Katori de l'Université de Tokyo affirme avoir conçu deux horloges d'une précision "parfaite" et encore inégalée. Ces deux instruments "cryogéniques à réseaux optiques" aux allures d'ordinateurs du bureau géants ne dériveraient que d'un seconde en 16 milliards d'années. 

Jusqu'à aujourd'hui, l'horloge atomique la plus précise, conçue par des américains en 2013, affichait une précision de dérive limitée à une seconde pour 13,8 milliards d'années.

Dans son étude publiée au mois de février dans la revue "Nature Photonics", l'équipe de chercheurs japonais explique que ces deux nouvelles horloges doivent leur précision à deux lasers spéciaux qui ont pour fonction de piéger les atomes de strontium dans de minuscules structures. 

Afin de réduire les impacts des ondes électromagnétiques et de garantir aux horloges un niveau de précision maximal, celles-ci devront fonctionner dans un environnement très froid, à une température d'environ -180°C.

Cette découverte de taille pourrait avoir des conséquences importantes dans plusieurs domaines tels que la localisation par satellite (GPS), ou la mesure du temps universel. 

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !