Ivre mort, l’automobiliste finit sa course dans la gendarmerie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
L'automobiliste a fini sa course dans la cour de la gendarmerie.
L'automobiliste a fini sa course dans la cour de la gendarmerie.
©Flickr/ zigazou76

A bon port

Ivre mort, l’automobiliste finit sa course dans la gendarmerie

L’homme avait trois grammes d’alcool dans le sang.

Le quinquagénaire avait du bien profiter de son samedi soir. Il conduisait son véhicule sous l’emprise de l’alcool dans les rues d’Angoulême. Arrivé face à la gendarmerie, il a mal négocié son virage et s’est retrouvé dans la cour de la caserne.

"On l'a accueilli à bras ouverts, on lui a offert le gîte et le couvert", a plaisanté le capitaine Christian Terrioux, de la compagnie de gendarmerie.

Son taux d’alcoolémie était de presque trois grammes par litre de sang. Le quinquagénaire, dont le véhicule n’était pas assuré, a passé la nuit en cellule de dégrisement. Il devrait être convoqué devant la justice début juillet.

Lu sur TF1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !