Isaac Asimov avait prédit 2014 avec exactitude dès... 1964 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Isaac Asimov avait prédit 2014 avec exactitude dès... 1964
©

Visionnaire

Isaac Asimov avait prédit 2014 avec exactitude dès... 1964

Micro-ondes, appareils sans fil, démographie... L'auteur de science-fiction avait vu juste sur de nombreux points.

L'auteur de science-fiction Isaac Asimov disposait-il d'une machine à voyager dans le temps ? L'écrivain s'est livré, le 16 août 1964, en marge de l'Exposition universelle de New York, à un petit exercice d'anticipation en tentant de prédire ce à quoi ressemblerait le monde 50 ans plus tard. Et force est de constater qu'Isaac Asimov avait une idée très précise - et très juste - de l'évolution du monde.

Selon lui, "en 2014, seuls des vaisseaux sans équipage humain auront atterri sur Mars, même si une expédition humaine sera en préparation et une colonie martienne déjà imaginée". En août 2012, la navette Curiosity atterrissait sans passager sur la planète rouge. Dans le même temps, le projet Mars One, débuté en avril 2013, a pour but d'envoyer une colonie humaine sur Mars d'ici 2023. Une première prédiction plus qu'exacte, donc. Asimov estimait également que  "les communications seront à la fois visuelles et auditives. Vous pourrez à la fois voir et entendre la personne à qui vous téléphonez. Les écrans serviront non seulement à communiquer, mais aussi à consulter des documents, lire des livres, regarder des photos". Une prévision devenue réalité grâce aux smartphones et autres tablettes.

La technologie sans fil

Le génie de la science-fiction avait également imaginé le concept de plats préparés : "Des repas entiers, semi-préparés, pourront être stockés au frigo et prêts à être consommés. Les équipements de cuisine pourront préparer des 'repas automatiques', chauffer l'eau et en faire du café". L'avènement du micro-ondes et l'équipement des cuisines actuelles lui ont finalement donné entièrement raison. Il ajoutait que "les robots ne seront pas très communs ni très performants, mais ils seront bien là (...) Les appareils électriques n'auront plus besoin de fil électrique pour fonctionner, évidemment". Ces deux affirmations se vérifient également aujourd'hui avec le wifi, les appareils sans branchement et l'évolution lente de la robotique.

La démographie mondiale intéressait également Asimov. Selon lui, "en 2014, il sera fort probable que la population mondiale atteigne les 6 milliards 500 millions. Celle des États-Unis sera probablement autour des 350 millions. Des chiffres proches de la réalité - la population mondiale a atteint les 7,2 milliards d'humains et les Etats-Unis comptent 316 millions d'individus. L’écrivain ne voyait que deux solutions à cette explosion démographique : "Augmenter le nombre de morts ou réduire le taux de natalité. Sans aucun doute, le monde de 2014 se sera entendu pour valider cette seconde méthode". Si aucun accord mondial n'a été trouvé, un pays comme la Chine a déjà tenté d'appliquer cette méthode.

Isaac Asimov s'était, en revanche, un peu trop avancé sur le sujet des moyens de transport. "On se focalisera de plus en plus sur les moyens de transport qui ont le moins de contact avec le sol", estimait-il. Aujourd'hui, les principales évolutions en matière de transports touchent toujours les automobiles. Reste le projet Hyperloop, un moyen de transport censé permettre de relier San Francisco à Los Angeles en une demi-heure. Il fallait bien pinailler un peu !

Lu sur Gentside

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !