Il hérite d'une maison et trouve 100 kg d'or | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Il hérite d'une maison et trouve 100 kg d'or
©Reuters

Trésor

Il hérite d'une maison et trouve 100 kg d'or

Des pièces, des barres et des lingots d'or ont été dissimulés un peu partout.

Un héritier a découvert 100 kg d'or d'une valeur de 3,5 millions d'euros dans une maison cossue d'Évreux (Eure), dont il devenait propriétaire, a annoncé l'hebdomadaire local La Dépêche.

"Il y avait 5 000 pièces d'or, deux barres de 12 kg et 37 lingots de 1 kg", a énuméré Nicolas Fierfort, commissaire-priseur de l'hôtel des ventes, confirmant une information de l'hebdomadaire local La Dépêche, à Évreux. "C'était extrêmement bien caché, car c'était sous des meubles, sous des piles de linge, dans la salle de bains..., bref c'était planqué partout", a-t-il précisé, avouant qu'il n'avait rien vu lui-même quand il était venu une première fois procéder à l'estimation du mobilier de la maison. Pas étonnant, puisque les pièces d’or pouvaient se cacher aussi bien dans une "boîte en fer vissée sous un meuble" que dans un "emballage d'une bouteille de whisky".

L'ISF 

Le chanceux hériter a fini par appeler son notaire afin de faire un inventaire de tout ce qui a été trouvé. Cet or avait été acheté entre 1950 et 1960. L’ensemble des certificats d’authenticité ont également été retrouvés dans la maison. Le magot a été dispersé par la salle des ventes d'Évreux du 30 octobre au 8 novembre, auprès d'acheteurs français et internationaux. 

Cependant, l'hebdomadaire eurois ne précise pas si le défunt a payé l’ISF ces trois dernières années. Dans le cas contraire, c’est bien l’héritier qui devra s’acquitter de cette somme en plus des droits de succession à 45% sur les 3,5 millions d'euros.

 

Lu sur La Dépêche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !