Il fait croire à son enlèvement pour extorquer sa petite amie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Le faux ravisseur réclamait 2.000 euros.
Le faux ravisseur réclamait 2.000 euros.
©Reuters

Rocambolesque

Il fait croire à son enlèvement pour extorquer sa petite amie

Deux Nantais ont été interpellés vendredi après avoir fait croire à leur enlèvement, afin de lui faire payer une rançon à la petite amie de l'un d'eux.

Tout commence par une rencontre sur Internet. Une femme de 39 ans tombe sous le charme d'un homme, un peu plus jeune. Alors qu'ils entament une relation, l'homme semble vraiment poursuivi par la malchance. D'abord, il rate son train. Fauché, il demande à son amie de le dépanner de 300 euros pour prendre le suivant.

Puis, alors qu'il sirote un café en terrasse, à Nantes, il se fait enlver par des inconnus ! Les ravisseurs réclament à la dame une rançon de 1200 euros. Elle parvient à en rassembler la moitié, qu'elle confie à un intermédiaire.

Manque de chance, cet intermédiaire se fait à son tour enlever. Les ravisseurs réclament cette fois 2.000 euros pour libérer tout le monde. Cette fois, l'amoureuse est moins crédule et décide de passer la main à la police. C'est finalement une patrouille qui, vendredi après-midi, s'est rendue au lieu prévu pour la remise de la rançon.

Placés en garde à vue, les deux suspects - qui utilisaient des faux noms - seront jugés en avril pour escroquerie.

Lu dans Presse océan

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !