IBM développe un minibus… qui se conduit tout seul | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
"Olli", le minibus bientôt autonome de Local Motors embarquera le processeur "Watson" de chez IBM
"Olli", le minibus bientôt autonome de Local Motors embarquera le processeur "Watson" de chez IBM
©Local Motors

Jamais en grève

IBM développe un minibus… qui se conduit tout seul

Dans la série des véhicules autonomes, "Olli" roule à l'intelligence artificielle. Son cerveau : le processeur "Watson", du constructeur IBM.

Capable d'embarquer 12 passagers, le petit véhicule du futur, baptisé "Olli", est fabriqué en partie par impression 3D, à l'usine de "Local Motors" à Phoenix (Arizona, États-Unis). La firme IBM devrait lui adjoindre son processeur "Watson", déjà capable de réaliser des cocktails, de détecter les remarques sarcastiques, ou de remporter un jeu télévisé de "Jeopardy".

La compagnie est une spécialiste de l'intégration d'intelligence artificielle sur des véhicules, et avait déjà travaillé en collaboration avec IBM et Intel sur un projet de véhicule télécommandé, le "Rally Fighter".

Quant à "Olli", l'ami "Watson ne devrait pas en prendre les commandes totales tout de suite. Dans un premier temps, le processeur devrait se cantonner à analyser une grande quantité de données pendant le transport, via une trentaine de capteurs placés tout autour du mini-bus.

Olli devrait entamer ses premiers itinéraires autour de la capitale des États-Unis, Washington DC. Puis direction Las Vegas (Californie), ou Miami (Floride) un peu plus tard dans l'année.

Pendant leur trajet à bord, les passagers pourront toutefois faire la conversation avec Olli, sur des sujets tels que la destination, le fonctionnement du véhicule, et même demander des précisions sur certaines de ses décisions de conduite. Olli s'offusquera peut-être si on lui demande constamment si l'on "arrive bientôt"…

Lire aussi : Quelles petites révolutions nous prépare Google dans son centre de recherche sur le machine learning?

Lu sur Gizmodo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !