Huit ans après, les Destiny’s Child reviennent avec une chanson inédite ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
C'est Beyonce, la leader du groupe, qui a annoncé la reformation des Destiny's Child
C'est Beyonce, la leader du groupe, qui a annoncé la reformation des Destiny's Child
©Reuters

Come-back

Huit ans après, les Destiny’s Child reviennent avec une chanson inédite !

Sexy en couverture du magazine GQ de février, Beyonce a été "très fière" d'annoncer jeudi, sur son site officiel, que le groupe qu’elle formait avec Kelly Rowland faisait son retour - le temps d'un best-of. Leur nouveau titre « Nuclear » sortira le 29 janvier.

2013 serait-elle l’année Beyonce ? En une du magazine GQ dans une tenue sexy, celle qui va chanter le 21 janvier lors de l’investiture du Président Obama devra assurer le show à la mi-temps du Superbowl. La chaîne HBO lui consacre également un long documentaire retraçant sa carrière pour le mois de février. Et comme si ce n’était pas suffisant, la reine du R&B a été "très fière" d’annoncer sur son site officiel que les Destiny’s Child allaient revenir sur le devant de la scène pour présenter un best-of, dont un titre inédit. Une nouvelle qui devrait ravir les nostalgiques des années 2000.

Le groupe qui a fait connaître la compagne de Jay-Z, avec Kelly Rowland et Michelle Williams, se reforme donc huit ans après leur séparation. La nouvelle chanson qui s’intitule "Nuclear" sortira le 29 janvier, "le premier titre original des Destiny's Child en huit ans". Produit par Pharrell Williams, le titre figure sur une compilation de leurs chansons les plus romantiques au doux nom de « Love Songs ». En octobre, les trois interprètes de "Say my name" et "Survivor" avaient déjà sorti un premier best of pour fêter les 15 ans du groupe. Reste désormais à savoir si ces retrouvailles seront éphémères ou non.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !