Hong Kong : il pensait avoir un micropénis, en réalité c'est une femme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un Hongkongais de 66 ans souffrant sans le savoir d'une maladie génétique rare a découvert qu'il était une femme
Un Hongkongais de 66 ans souffrant sans le savoir d'une maladie génétique rare a découvert qu'il était une femme
©Bobby Yip / Reuters

Maladie rare

Hong Kong : il pensait avoir un micropénis, en réalité c'est une femme

Un Hongkongais de 66 ans souffrant sans le savoir d'une maladie génétique rare a découvert qu'il était une femme en consultant pour de simples ballonnements.

Le choc a du être terrible. Découvrir à 66 ans que l'on n'est pas un homme mais une femme ! Il y a de quoi être surpris. C'est l'insolite histoire de de cet Hongkongais qui a été rapportée récemment par le Hong Kong Medical Journal. Souffrant sans le savoir d'une maladie génétique rare, cet homme a découvert qu'il était en fait... une femme. Tout cela pour s'être rendu à l'hôpital pour une simple consultation à cause de ballonnements. Les médecins se sont aperçus que ces sensations d'estomac gonflé étaient dues à un gros kyste sur les ovaires du patient, doté d'attributs mâles extérieurs dont un "micropénis" et une barbe, a précisé le journal scientifique publié en début de semaine.

Ils ont diagnostiqué le syndrome de Turner, une maladie génétique rare (1 cas pour 2 500 à 3 000 naissances de petites filles) dont les principaux symptômes sont une très petite taille et la stérilité. Mais le patient souffre également d'hyperplasie congénitale surrénalienne qui entraîne la sécrétion anormale d'hormones mâles et donne à l'individu qui en est atteint les apparences extérieures de l'identité masculine. Les médecins affirment qu'il n'existe dans le monde que six cas connus de personnes atteintes des deux maladies.

"S'il n'avait pas présenté un gros kyste ovarien, son état médical particulier n'aurait peut-être jamais été détecté", explique un collège de sept praticiens hongkongais cités par la publication. L'homme, un orphelin d'origine vietnamienne, mesure 1,37 m. Il ne possède pas de testicules, souffre d'incontinence urinaire depuis l'enfance et a cessé de grandir après la puberté, à 10 ans. Il a décidé de continuer "à se considérer de genre masculin avec une possible prise à l'avenir de testostérone", toujours selon le Hong Kong Medical Journal.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !