Harvard : un cours sur le sexe anal proposé aux étudiants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Ce cours est dispensé dans le cadre de la "Semaine du sexe", qui avait déjà engendré des polémiques dans d'autres universités par le passé.
Ce cours est dispensé dans le cadre de la "Semaine du sexe", qui avait déjà engendré des polémiques dans d'autres universités par le passé.
©

Cours du soir

Harvard : un cours sur le sexe anal proposé aux étudiants

Ce cours a été organisé à l'initiative du "Sexual Health Education & Advocacy throughout Harvard College (SHEATH)", qui veut créer un dialogue autour du "sexe, des relations, des rencontres, et de la santé sexuelle".

L'université mondialement connue d'Harvard a dispensé mardi 4 novembre un cours d'un genre nouveau pour les plus curieux de ses étudiants."Venez vous instruire sur cette forme de plaisir excitante mais souvent incomprise, apprenez les erreurs que les gens commettent le plus souvent, et trouvez les réponses à toutes vos questions" décrivait notamment l'intitulé de ce cours sur le sexe anal. 

Ce cours, dispensé dans le cadre de la "Semaine du sexe", (un événement qui avait déjà engendré des polémiques dans d'autres universités par le passé), prétend vouloir rééduquer les étudiants sur les choses à faire ou à éviter en la matière. Ce cours pour le moins particulier a été organisé à l'initiative du "Sexual Health Education & Advocacy throughout Harvard College (SHEATH)" qui veut créer un dialogue autour du "sexe, des relations, des rencontres, et de la santé sexuelle". 

Au cours de cette leçon, interviendront notamment des employés d'un Sex Shop, pour dispenser différentes techniques (parfois à l'aide de sex toys) afin de mener à bien cette expérience personnelle sans connaître un fiasco. 

Lu sur Elite Daily

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !