Guerre en Ukraine : un enfant de 11 ans traverse l’Ukraine seul pour se réfugier en Slovaquie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des enfants jouent en attendant les bus qui les transféreront en Allemagne depuis l'abri temporaire pour réfugiés situé dans un ancien centre commercial entre la frontière ukrainienne et la ville polonaise de Przemysl, en Pologne, le 08 mars 2022.
Des enfants jouent en attendant les bus qui les transféreront en Allemagne depuis l'abri temporaire pour réfugiés situé dans un ancien centre commercial entre la frontière ukrainienne et la ville polonaise de Przemysl, en Pologne, le 08 mars 2022.
©LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Long chemin

Guerre en Ukraine : un enfant de 11 ans traverse l’Ukraine seul pour se réfugier en Slovaquie

Le petit garçon a effectué plus de 1000 kilomètres avec un sac plastique, son passeport et un numéro de téléphone slovaque

Comme lui, plus de deux millions de réfugiés ont été contraints de quitter le pays pour fuir l’horreur de la guerre. Parmi eux, un enfant de 11 ans qui a rejoint la frontière slovaque après avoir traversé l’Ukraine seul sur plus de 1100 kilomètres.

Sa mère, Yulia Pisetskaya, qui habite dans la ville de Zaporijia, devait rester s’occuper de sa mère malade. Elle a été contrainte de mettre son enfant seul dans un train en direction de l'Ouest avec pour seul bagage un sac plastique, un passeport et un numéro de téléphone slovaque inscrit sur le bras.

Le petit a été pris en charge par les gardes-frontières à la frontière. Selon The Guardian, le numéro de téléphone correspondait à celui de proches de la famille habitant Bratislava, qui ont finalement pu prendre en charge le jeune voyageur.

« Merci d’avoir sauvé la vie de mon fils. Il y a une centrale nucléaire à côté de chez moi, elle est attaquée, il y a eu un incendie. Je ne peux pas laisser ma mère ici elle ne peut pas se déplacer, c’est pour ça que j’ai envoyé mon fils seul vers la frontière », explique, dans un document vidéo, Yulia Pisetskaya.

Sur les réseaux sociaux, le ministère slovaque de l'Intérieur a déclaré que l'enfant avait « conquis tout le monde avec son sourire, son intrépidité et sa détermination, digne d'un vrai héros ».

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !