Google Maps : les itinéraires à vélo désormais disponibles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Google Maps : les itinéraires à vélo désormais disponibles
©

A bicyclette heu

Google Maps : les itinéraires à vélo désormais disponibles

Après la voiture, les transports en commun et la marche à pied, le vélo vient rejoindre la famille des itinéraires proposés par Google Maps.

Bonne nouvelle pour les fans de vélo. Google Maps référence désormais les pistes cyclables dans six pays européens : l’Allemagne, la Pologne, l’Irlande, le Luxembourg, le Liechtenstein et la France. Cet outil est déjà disponible depuis juillet 2012 dans d'autres pays européens (Finlande, Suède, Belgique, Royaume-Uni etc.) et depuis 2010 au Canada et aux Etats-Unis, souligne le site Les Numériques. "Comme dans d'autres pays, nous avons ajouté des informations sur les chemins, couloirs dédiés et routes adaptées aux vélos", explique Google sur son blog Europe.

Le code couleur de ces cartes est très simple : vert foncé pour les pistes et chemins, vert clair pour les routes et couloirs dédiés et pointillés verts pour les routes adaptées aux cyclistes. Les personnes ayant installé l'application Google Maps sur leur smartphone pourront avoir accès à la navigation vocale grâce à des écouteurs. Mieux : ce service va même ménager vos mollets puisqu'il privilégiera par exemple les routes plus longues, mais moins pentues, pour arriver au final plus rapidement à votre destination.

Le 16 mai dernier, Google a annoncé dans le cadre de sa conférence I/O, une nouvelle interface de Google Maps. "Très tournée vers l'aspect social, elle tiendra compte des habitudes de l'utilisateur et de celles de ses contacts sur le réseau Google+", explique Métro News.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !