Google Glass : les applis porno interdites pour éviter les dérives | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Google Glass : les applis porno interdites pour éviter les dérives
©Carlo Allegri / Reuters

Censure

Google Glass : les applis porno interdites pour éviter les dérives

Google souhaite préserver sa réputation et couper court aux polémiques qui évoquent une possible récupération des lunettes par l'industrie du porno.

Les Google Glass constituent un objet d'excitation pour les amateurs de gadgets, mais aussi une source de crainte. Possible atteinte à la vie privée, récupération de la technologie par l’industrie du porno…De nombreuses questions sont soulevée par les observateurs, et Google a déjà interdit les logiciels de reconnaissance faciale afin de couper court aux critiques et préserver sa réputation. La croisade de "purification" se poursuit avec cette fois l'interdiction des appli pornographiques.

Ce week-end, le moteur de recherche a mis à jour ses conditions générales, qui ne sont pour le moment accessibles qu'aux développeurs.  "Pornographie : Nous n’autoriserons pas de contenu qui contienne de la nudité, des actes sexuels, ou du matériel sexuellement explicite. Google a une politique de tolérance zéro contre la pornographie enfantine. Si nous constatons du contenu pornographique juvénile, nous le signalerons aux autorités compétentes et supprimerons les comptes Google des personnes impliquées dans la distribution", est-il indiqué. Les applications pornographiques qui contreviendraient aux règles imposées par Google risquent la suspension, et le bannissement de la plateforme.

Manque de chance pour la toute nouvelle l’application Tits and Glass sortie le 3 juin, développée par MiKandi et qui propose de regarder des vidéos et des photos optimisées pour Google Glass. "Nichons et Lunettes", en français, permet aux utilisateurs de regarder, de prendre et/ou de partager des photos ou vidéos sexuellement explicite, rapporte le site Mashable.

Le PDG de cette société ne baisse pas les bras : il a promis que ses équipes allaient tout faire pour "se conformer aux nouvelles politiques" mises en place par Google. "Attendez-vous à voir des changements apportés à l’application dès demain", a-t-il annoncé.

Lu sur 01 Net

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !