Françoise Laborde, malade imaginaire du CSA ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Françoise Laborde,
malade imaginaire du CSA ?
©

Absences

Françoise Laborde, malade imaginaire du CSA ?

Le président du CSA s'irriterait de l'absence pour raison médicale de la journaliste, qui garde une vie sociale active.

L'ambiance n'est pas au beau fixe au Conseil supérieur de l'audiovisuel. En témoignent ces fuites qui ont opportunément atterri sur le blog d'Emmanuel Berretta, le spécialiste des médias du Point. Le président du CSA, Michel Boyon, accuserait Françoise Laborde de s'abriter derrière un vrai/faux arrêt-maladie pour ne plus venir travailler.

La journaliste, membre du CSA, aurait envoyé un mail invoquant une chute d'un prunier qui lui imposait de rester immobilisée. L'absence semblerait tout à fait justifiée si Françoise Laborde n'avait pas été vue dans plusieurs événements mondains en Gironde, au salon du Bourget et... sur Europe 1, où elle est venue faire la promotion de son dernier livre le matin du 4 juillet. Michel Boyon se serait étranglé de rage lorsque la journaliste ne s'est pas montrée l'après-midi du même 4 juillet pour une série d'auditions au CSA. Françoise Laborde est revenue au bercail après un coup de gueule de son directeur.

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !