Fin des restrictions anti-Covid en Norvège | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Store lors d'une conférence de presse conjointe avec la Chancelière allemande à Berlin, le 19 janvier 2022.
Le Premier ministre norvégien Jonas Gahr Store lors d'une conférence de presse conjointe avec la Chancelière allemande à Berlin, le 19 janvier 2022.
©KAY NIETFELD / POOL / AFP

Malgré une flambée des infections

Fin des restrictions anti-Covid en Norvège

Les dernières mesures pour lutter contre la pandémie - isolement des personnes positives, port du masque en extérieur, distanciation sociale - ont été levées ce samedi

« Le mètre de distance est en train de disparaître. Nous supprimons la recommandation sur la distanciation sociale », a déclaré le Premier ministre Jonas Gahr Store lors d'une conférence de presse ce samedi. « Nous pouvons maintenant avoir des interactions sociales comme auparavant, en participant à des sorties nocturnes, des événements culturels et autres. Et également en allant au travail dans les bus, trains et ferries », a-t-il ajouté.

De plus, l'obligation d'isolement pendant quatre jours après un test positif au Covid a été rétrogradé à une simple recommandation, tandis que les enfants présentant des symptômes respiratoires ne sont plus obligés de se faire dépister.

Cette levée des restrictions intervient alors que le pays en avait déjà supprimé un certain nombre au début du mois de février, comme le télétravail ou la limitation de la taille des rassemblements.

Jonas Gahr Store a toutefois souligné que « la pandémie n'est pas terminée », et a conseillé aux personnes non vaccinées et aux personnes à risque de continuer à observer la distanciation sociale et de porter des masques lorsque la distanciation n'est pas possible.

La semaine dernière, le nombre d'hospitalisations liées au Covid a augmenté de 40 % et l'Institut norvégien de santé publique (FHI) a déclaré que le pays n'avait pas encore atteint le pic des contaminations au variant Omicron. Celui-ci est attendu prochainement et, toujours selon le FHI, trois à quatre millions de personnes sur une population totale de 5,4 millions pourraient être infectées d'ici cet été.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !