Fast and Furious 7 encaisse 147,2 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Fast and Furious 7 encaisse 147,2 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis
©Capture

Record

Fast and Furious 7 encaisse 147,2 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation aux Etats-Unis

Le tournage de ce septième opus avait été marqué par la mort de Paul Walker dans un accident de voiture.

147,2 millions de dollars. C'est un nouveau record aux Etats-Unis. Selon les chiffres de la société Exhibitor Relations publiés lundi, c'est ce qu'a encaissé Fast and Furious 7, dernier opus d'une saga phénomène sur un policier infiltré dans le milieu des courses automobiles clandestines; Ce chiffre a été établi en seulement un week-end. Le tournage de ce septième opus avait été marqué par la mort de Paul Walker dans un accident de voiture.

Selon l'un des responsables de la société d'exploitation, ce film est devenu "le plus gros lancement de l'histoire du studio Universal, se hissant en première place (du box-office) dans 63 marchés internationaux où il est diffusé, et établissant des records dans le monde entier". Partout ailleurs, Fast and Furious 7 a engrangé 391,6 millions de dollars en seulement trois jours.

Le dessin animé "En route" qui était en tête lors de sa sortie le week-end dernier est 2e de ce box-office américain. Il réalise 27 millions de dollars en trois jours, soit 95,2 millions au total. La troisième position revient à la comédie "Get Hard" avec 13,1 millions de dollars en trois jours, et 57,2 millions en deux semaines. Cendrillon de Kenneth Branagh pointe en 4e position avec 10,2 millions de dollars, soit 167,1 millions au total. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !