Facebook lance un bouton "je vais bien" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
La fonction "Safety check" a déjà été expérimentée au Japon en 2012.
La fonction "Safety check" a déjà été expérimentée au Japon en 2012.
©

Principe de précaution

Facebook lance un bouton "je vais bien"

La nouvelle fonction "Safety check", annoncée cette semaine par Facebook, veut permettre aux utilisateurs se situant dans une zone touchée par une catastrophe naturelle de se signaler à leurs proches.

Après les ravages du tsunami qui a frappé le Japon en 2011 (18 000 morts), les ingénieurs du réseau social ont commencé à réfléchir à cette application. Ces derniers avaient constaté que de nombreuses personnes touchées par le sinistre tentaient alors de retrouver leurs proches via les réseaux sociaux, en postant des messages.

Facebook explique dans un communiqué que sa nouvelle fonction "Safety check" (expérimentée au Japon en 2012) aura pour utilité de "dire que vous allez bien et vérifier comment vont les autres". Cette application fonctionnant grâce à la géolocalisation, les futurs sinistrés devront en revanche disposer d'une bonne couverture réseau ou d'une connexion internet pour informer leurs proches que "tout va bien"...

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !