Facebook a fait voler son drone géant Aquila | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Premier vol réussi pour le drone solaire Aquila
Premier vol réussi pour le drone solaire Aquila
©

Insolite

Facebook a fait voler son drone géant Aquila

Censé apporter internet dans les zones les plus reculées, le drone solaire Aquila développé par Facebook a réussi son premier vol d’essai.

Le projet Aquila, présenté en mars 2015, s'inscrit dans l'objectif de Facebook d'étendre la couverture Internet à 60% des habitants de la planète qui n'y ont pas encore accès. Le drone solaire Aquila a été conçu par Facebook dans son Connectivity Lab et vient donc de réussir son premier vol d’essai. « La mission initiale devait durer 30 minutes. Mais le vol s’est si bien déroulé que nous l’avons prolongé à 96 minutes, soit plus du triple de la longueur planifiée au départ », se félicite le réseau social sur son blog officiel. Le vol de test a permis de collecter des données sur les réactions du drone en situation réelle : vent, aérodynamisme, fonctionnement du système d'autopilotage, consommation d'énergie.

Aussi grand qu’un Boeing 737

L’engin n’a rien d’un drone miniature : d’une envergure de 30 mètres, mais ne pesant que 400 kilos grâce à son matériau en fibre de carbone de l’envergure d’un Boeing 737, son design avait de quoi surprendre. Cette gigantesque aile est dotée d’un système de propulsion à faible puissance, mais haut rendement et devra évoluer à terme à 18 000 mètres de hauteur avec une vitesse maximale de 128 km/h.

Les drones Aquila doivent être positionnés à très haute altitude, orbitant de manière géostationnaire. Leur connectivité doit être assurée par laser (entre les drones), mais aussi par liaison satellite. L'autonomie fixée par les ingénieurs de Facebook est de trois mois. Son énergie est fournie par des panneaux solaires. Un des enjeux majeurs est celui de l'autonomie sur 24 heures : il faut que l'appareil emmagasine suffisamment d'énergie pour passer la nuit. "La nuit, Aquila aura besoin d'environ 5.000 watts d'énergie, à peu près autant que trois sèche-cheveux", détaillent à ce propos les ingénieurs de Facebook.

Soyez les premiers à découvrir le lancement d’Aquila!

Lu sur ZDNet

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !