Eurovision 2013 : Amandine Bourgeois au repos forcé après un problème de voix | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Amandine Bourgeois représentera la France au concours de l'Eurovision, ce samedi.
Amandine Bourgeois représentera la France au concours de l'Eurovision, ce samedi.
©France 3

Casser la voix

Eurovision 2013 : Amandine Bourgeois au repos forcé après un problème de voix

La candidate de la France pour l'Eurovision, ce samedi, se serait abîmée la voix pendant sa semaine de préparation.

Coup dur pour Amandine Bourgeois qui ne peut pas s'entraîner comme elle le voudrait. En effet, la chanteuse qui représente la France à l'occasion de l'Eurovision, ce samedi soir, se serait fait mal aux cordes vocales, d'après RTL. Au repos forcé, l'ancienne gagnante de la Nouvelle Star serait "sous traitement à base de cortisone et doit suivre un régime sans voix". Alors qu'elle doit interpréter son titre L'enfer et moi, la jeune artiste a avoué être habituée des soucis de ce genre. "C'est vrai que j'ai été tout le temps fragile même à la Nouvelle Star. J'ai été sous cortisone car je ne pouvais plus. Nous ne sommes pas tous égaux et finalement j'ai ce mélange de force et de fragilité. J'ai une petite santé", concède-t-elle.

Pour autant, elle voit comme une fierté le fait de se faire mal pour tenter de créer la sensation lors du concours. "C’est une chanson où je me suis mise en danger. Je le sais. Mais du coup, ça peut me faire souffrir moi aussi. Car là je me suis bien fait mal. Je ne suis pas Céline Dion non plus. Il y a eu beaucoup de soirées, il a fallu sortir, solliciter tout le temps la voix", a-t-elle ajouté. Néanmoins, pas de panique ! Amandine Bourgeois devrait être rétablie à temps pour participer à l'Eurovision ce samedi. Elle sera par ailleurs la première à passer sur scène. Pour rappel, Anggun, candidate de l'an passé, n'avait terminé que 22e du concours.

Lu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !