Euro 2016 : le Français Kingsley Coman est le joueur le plus rapide de la compétition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Euro 2016 : le Français Kingsley Coman est le joueur le plus rapide de la compétition
©Reuters

Statistiques

Euro 2016 : le Français Kingsley Coman est le joueur le plus rapide de la compétition

Les chiffres de l'UEFA ne tiennent compte que de la vitesse enregistrée sur les deux mètres les plus rapides d'un sprint.

Selon les chiffres dévoilés lundi 20 juin par l'UEFA, l'attaquant de l'équipe de France Kingsley Coman est pour l'instant le joueur le plus rapide de l'Euro 2016. Lors du match nul (0-0) contre la Suisse dimanche soir, le Français a atteint 32,8 km/h, et occupe ainsi la première place du classement des 10 joueurs les plus rapides depuis le début de la compétition.

Les chiffres de l'UEFA ne tiennent compte que de la vitesse enregistrée sur les deux mètres les plus rapides d'un sprint. Les organisateurs du tournoi proposent également des moyens de comparaison explicites, comme la vitesse d'un faucon pèlerin en plongée (389 km/h), celle d'un guépard (120 km/h), ou encore celle du coureur Usain Bolt (41 km/h).

Voici donc le classement des 10 joueurs les plus rapides de la compétition à ce jour (mardi 21 juin) : 

32,8 : Kingsley Coman (France face à la Suisse, 19/06/2016) 

31,6 : Richárd Guzmics (Hongrie face à l'Autriche, 14/06/2016) 

31,5 : Kolbeinn Sigthórsson (Islande face au Portugal, 14/06/2016)

31,4 : Birkir Sævarsson (Islande face au Portugal, 14/06/2016)

31,4 : Xherdan Shaqiri (Suisse face à la France, 19/06/2016)

31,2 : Jonny Evans (Irlande du Nord face à la Pologne, 12/06/2016) 

31,2 : Dragoş Grigore (Roumanie face à l'Albanie,19/06/2016) 

31,1 : Ragnar Sigurdsson (Islande face au Portugal, 14/06/2016) 

31,0 : Nani (Portugal face à l'Islande, 14/06/2016)

30,9 : Georgi Schennikov (Russie face à la Slovaquie, 15/06/2016)

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !