La tête de l'emploi<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Cette expérience montre que certains indices indiquent, sur le visage, si une personne a ou non une personnalité psychopathe
Cette expérience montre que certains indices indiquent, sur le visage, si une personne a ou non une personnalité psychopathe
©Capture d'écran

Quoi ma gueule?

Il serait possible de reconnaître un psychopathe à son visage...

Reconnaître un psychopathe au premier coup d’œil : du racisme visuel? Du délit de sale gueule? Pas si sûr. Une expérience menée par des chercheurs américains de l'université de Washington, à Saint Louis, montre qu'il serait possible de reconnaître un psychopathe à son visage.

Les scientifiques se sont livrés à une curieuse expérience Photoshop : ils ont réuni les visages de 209 personnes présentant des niveaux élevés de psychopathie, et les ont ensuite fusionnés avec un visage de psychopathe typique(image de gauche). La même opération de fusion de visages a été réalisée avec des personnes obtenant de faibles "scores" de psychopathie, afin d'obtenir un visage standard représentant l'individu prototypique (à droite).

Des observateurs qui ignoraient l'expérience ont dû indiquer lequel des deux visages était, selon eux, celui d'un psychopathe. Les trois quarts des 105 observateurs testés ont donné la bonne réponse.

Cette expérience montre que certains indices indiquent, sur le visage, si une personne a ou non une personnalité psychopathe. Reste à savoir maintenant comment une telle extériorisation de la personnalité est possible. Selon une hypothèse, la tendance psychopathe et certains traits du visage seraient hérités de façon conjointe.

Lu sur Pour la Science

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !