Dr House : quand un épisode de la série télé permet de soigner en vrai un patient | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un épisode de Dr House a permis de soigner un malade
Un épisode de Dr House a permis de soigner un malade
©DR

La solution a été trouvée

Dr House : quand un épisode de la série télé permet de soigner en vrai un patient

Un Allemand souffrant d'une grave insuffisance cardiaque, mais totalement inexplicable, a pu être soigné grâce à un épisode de la série américaine.

Les séries télévisées se rapprochent de plus en plus de la réalité, notamment celles ayant pour cadre le milieu médical. Et pour ceux qui en doutent, l'histoire qui suit devrait finir par les convaincre : en effet, en Allemagne, un homme souffrant d'une maladie inexplicable a réussi à être soigné grâce à un épisode de Dr House.

Agé de 55 ans, cet individu souffre depuis de longs mois d'une sévère insuffisance cardiaque, d'une fièvre d'origine inconnue, d'une inquiétante déficience visuelle et auditive et d'une mystérieuse inflammation de l'œsophage. Autant de soucis de santé alors que cet Allemand est sans antécédent médical sérieux... Un véritable mystère donc pour tous les médecins qui le suivaient.

Mais une explication vient d'être donnée par Juergen R. Schaefer comme le rapporte ce vendredi The Lancet. Ce professeur de la Clinique universitaire de Marbourg a en effet fait le rapprochement entre les symptômes de ce patient et un épisode de la série américaine Dr House dans lequel était évoqué un cas improbable d'empoisonnement au cobalt.

"A la recherche d'une cause combinant tous ces symptômes et se souvenant d'un épisode de la série télé Dr House que nous avions utilisé comme matériel pédagogique pour des étudiants en médecine, nous avons suspecté une intoxication au cobalt", explique ce professeur. "Son dossier médical était pratiquement vide, mis à part le remplacement des deux hanches par des prothèses", précise le médecin.

En effet, en novembre 2010, la prothèse gauche du patient avait cassé et été remplacée par une prothèse utilisant du métal. Six mois après, cet homme avait commencé à souffrir de symptômes inexplicables cités ci-dessus. Une fois le rapprochement fait, une radiographie a permis de déceler des débris de métal dans la hanche. Dès lors, des examens de sang et d'urine ont montré une intoxication au cobalt et au chrome, deux métaux utilisés dans la prothèse.

Le remplacement de la prothèse défectueuse a permis de faire baisser les concentrations de cobalt et de chrome dans le sang et de réduire fortement les problèmes cardiaques du patient. Tout est bien qui finit bien.

Lu sur The Lancet

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !