Des enfants syriens s’assimilent à des Pokémon pour qu’on vienne les chercher aussi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des enfants syriens s’assimilent à des Pokémon pour qu’on vienne les chercher aussi
©Capture d'écran / @RFS_mediaoffice

#Enfants syriens

Des enfants syriens s’assimilent à des Pokémon pour qu’on vienne les chercher aussi

Les Forces révolutionnaires syriennes (RFS), opposées à Bachar al-Assad, ont décidé d’utiliser le Pokémon Go pour attirer l’attention sur les enfants syriens.

Le mercredi 20 juillet, l’organe de communication des forces révolutionnaires de la Syrie a diffusé sur son compte Twitter une série de photos sur lesquelles des enfants posent avec des affiches de Pokémon. En dessous de chaque créature du célèbre jeu vidéo, on peut lire des messages : « Je suis Kafr Nabl, dans la province d'Idleb, venez me sauver» ou «Sauvez-moi ! Je suis en Syrie ». Ainsi, ils souhaitent alerter le monde entier sur les conditions de vie des enfants syriens. Sur certaines photos, la légende précise aussi une origine géographique, près des villes de Hama et Idleb, actuellement aux mains des rebelles.

Lu sur Konbini

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !