Derrick : la série déprogrammée en Allemagne...et bientôt en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Derrick est régulièrement diffusé sur France 3, en début d'après-midi ou au milieu de la nuit.
Derrick est régulièrement diffusé sur France 3, en début d'après-midi ou au milieu de la nuit.
©Reuters

Auf wiedersehen

Derrick : la série déprogrammée en Allemagne...et bientôt en France

Ces décisions interviennent après des révélations sur le passé SS de Horst Tappert par un sociologue allemand.

La chaîne de télévision publique allemande ZDF, a annoncé, jeudi 2 mai, qu'elle ne diffuserait plus la série Derrick sur l'ensemble de son bouquet. ZDF a produit les deux cent quatre-vingt-un épisodes de la série entre 1973 et 1997, et l'a vendue dans cent deux pays.

Cette décision intervient après des révélations sur le passé nazi de Horst Tappert, l'acteur principal, par un sociologue allemand. Ce dernier a indiqué le 26 avril dernier que Horst Tappert, mort en 2008, avait été, durant sa jeunesse, engagé dans les Waffen-SS. Les biographies de l’acteur démarraient toujours en 1945, quand il a commencé à travailler dans un théâtre avant de prendre des cours pour monter sur la scène. Une curiosité qui a mis la puce à l'oreille de l'universitaire. Le journal Der Spiegela également fourni des preuves montrant l’appartenance de l'acteur au régiment Totenkopf de la Waffen-SS, à partir du 22 mars 1943, alors qu’il avait 19 ans.

D’après TéléObs, France 3, qui avait prévu il y a longtemps l’arrêt la série en juin 2013, devrait avancer la fin du programme. "Nous comptons arrêter la série plus tôt que prévu. Nous recherchons actuellement un programme de remplacement", a indiqué la chaîne publique au journal.

Derrick est régulièrement diffusé sur France 3, en début d'après-midi ou au milieu de la nuit.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !