Déconfinement progressif : les Galeries Lafayette et le Printemps à Paris resteront fermés jusqu'au 10 juillet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Déconfinement progressif : les Galeries Lafayette et le Printemps à Paris resteront fermés jusqu'au 10 juillet
©LUDOVIC MARIN / AFP

Tristesse des clients

Déconfinement progressif : les Galeries Lafayette et le Printemps à Paris resteront fermés jusqu'au 10 juillet

Les Galeries Lafayette et le Printemps ne pourront pas rouvrir avant le 10 juillet prochain à Paris. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la mesure empêchant les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 de rouvrir en Ile-de-France.

Alors que la plupart des commerces sont à nouveau ouverts depuis la levée du confinement en ce début de semaine, des questions se posaient encore pour certains lieux. Les grandes surfaces ou les grands magasins sont susceptibles de ne pas pouvoir rouvrir immédiatement dans les régions classées en rouge sur la carte du déconfinement dévoilée chaque soir par les autorités. Les Galeries Lafayette et le Printemps ne pourront pas rouvrir avant le 10 juillet prochain dans la capitale. L’information a été communiquée par la préfecture de police de Paris en ce mercredi 13 mai. 

La préfecture applique ainsi la décision gouvernementale empêchant les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 de rouvrir en Ile-de-France.

Il va donc falloir patienter quelques semaines supplémentaires avant de pouvoir aller faire du shopping dans les grands magasins parisiens. Les Galeries Lafayette et le Printemps sont donc fermés au public jusqu'au 10 juillet.

Différents arrêtés ont également été pris pour d'autres centres commerciaux majeurs à Paris et en Ile-de-France : Aéroville, Beaugrenelle, le Forum des Halles et Italie 2 notamment.

La date du 10 juillet correspond en réalité à la date de prolongation de l'état d'urgence sanitaire, votée par le Parlement la semaine dernière.

Dans un communiqué, le syndicat Unsa du Printemps, tout en prenant acte de ces arrêtés pour les deux enseignes, dit "s'inquiéter des conséquences de cette mesure pour l'emploi dans les petites et moyennes entreprises du commerce, pour lesquelles les Grands Magasins du boulevard Haussmann sont un vecteur essentiel à leur développement".

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !