Dans les transports, découvrez si votre voisin est trader | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Dans les transports, découvrez
si votre voisin est trader
©

Tuyau

Dans les transports, découvrez si votre voisin est trader

Est-ce-qu'il pianote frénétiquement sur son blackberry, ou fait-il la sieste tranquillement ? A-t-il un attaché-case ? Lit-il le New York Times ? Autant d'indices pour savoir qui est vraiment le type qui roupille à vos côtés.

Pour tout savoir sur les traders new-yorkais, THE place to be, c'est le train, tôt le matin, qui vient du Connecticut. Un ancien trader, Danny Moses, a fait part de ses observations à l'auteur du livre sur la crise, The Big Short, Michael Lewis. D'après lui, 95% des occupants de ce train sont des traders. Et Danny Moses est bien placé pour le savoir : dans la finance, en fonction de votre poste, les codes sociaux et vestimentaires diffèrent. Voici donc quelques détails pour différencier "les gars des fonds d'investissement" des analystes financiers ou d'un spécialiste du droit...

- S'il lit le New York Times, votre voisin n'est pas un vrai banquier : il travaille probablement dans la finance, mais en tant qu'avocat.

- S'il est habillé comme pour aller à un match de baseball, c'est qu'il gère l'argent : tout ce qui compte, c'est la performance. Dans ce milieu, être trop bien habillé attire les soupçons.

- S'il dort tranquillement roulé sur le côté, c'est qu'il n'a pas grand chose à perdre : probablement un analyste financier. Par contre, s'il ne quitte pas des yeux, le type assis en face de vous travaille sûrement dans un fonds d'investissement, et il suit actuellement le cours des bourses asiatiques.

- S'il porte un costume qui vaut 3 000 dollars et qu'il en a manifestement dépensé autant pour ses cheveux, le type d'en face travaille dans une banque d'investissement du style JP Morgan. Ceci dit, il y a très peu de chance que celui-là prennent le train pour aller au travail.

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !