Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Coûte que coûte

D-Day : à 89 ans, un vétéran fugue de sa maison de retraite pour participer aux cérémonies

Bernard Jordan, un ancien combattant, s'était échappé jeudi matin pour rejoindre un bus de vétérans qui se rendait à Ouistreham (Calvados).

Le monde entier s'est souvenu avec émotion du Débarquement allié. En effet, ce vendredi av aient lieu les cérémonies du 70ème anniversaire de l'arrivée des forces de la coalition sur les plages de Normandie. Le Jour J a permis à de nombreux vétérans de guerre de se retrouver. Mais l'un d'entre eux, Bernard Jordan a tenu plus particulièrement à être présent. En effet, selon des informations de la presse britannique, cet ancien combattant âgé de 89 ans est allé jusqu'à s'échapper de  sa maison de retraite pour rejoindre la Normandie. 

L'ancien maire de la ville de Hove, au sud-est de l'Angleterre, s'était échappé jeudi matin de sa maison de retraite. Ses médailles cachées sous son imperméable, il avait rejoint un bus de vétérans qui se rendait à Ouistreham en Normandie.  "J'ai passé un très bon moment. Je suis vraiment très content de l'avoir fait", a déclaré l'ancien officier de la Royal Air Force, en arrivant à Portsmouth, au sud de l'Angleterre samedi matin. 

Le personnel de la maison de retraite avait donné l'alerte jeudi en début de soirée. La police du Sussex avait alors fouillé toute la zone, vérifiée auprès des hôpitaux, des compagnies de bus et de taxis, sans rien trouver.  Le fugueur avait finalement été localisé le soir même, sain et sauf, au milieu de ses camarades du Débarquement en Normandie. "Je sais que je vais désormais avoir des problèmes mais si c'était à refaire je n'hésiterai pas ", a-t-il ajouté. 

 
lu sur The Telegraph
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.