Cuba : les diplomates américains auraient été victimes du grillon des Caraïbes lors des attaques acoustiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Cuba : les diplomates américains auraient été victimes du grillon des Caraïbes lors des attaques acoustiques
©Adalberto ROQUE / AFP

Fin du mystère

Cuba : les diplomates américains auraient été victimes du grillon des Caraïbes lors des attaques acoustiques

Deux chercheurs viennent d'apporter de nouveaux éléments sur l'épisode des attaques acoustiques survenues à Cuba en 2016 et 2017.

Deux biologistes, un Américain et un Britannique, ont dévoilé que certains sons perçus lors des mystérieuses attaques acoustiques survenues à Cuba proviendraient en réalité de chants d'un grillon qui vit dans la zone des Caraïbes. 

Alexander Stubbs, docteur de l'université de Berkeley en Californie, et Fernando Montealegre-Zapata, chercheur en biologie sensorielle à l'université de Lincoln en Grande-Bretagne, ont révélé que "les sons mystérieux à Cuba ne sont pas physiquement dangereux et ne constituent pas une attaque acoustique". 

Cette enquête a été rendue publique mais n'a pas été encore officialisée par une publication dans une revue scientifique.

Les biologistes ont analysé un enregistrement du bourdonnement qui avait été capté à l'époque par un employé du gouvernement américain avant d'être transmis à l'US Navy. Ils ont ensuite comparé ce son à une base de données conservée par l'université de Floride. Le son correspond en réalité à celui du chant d'un grillon à queue courte de De Geer. Le rythme des battements d'ailes de ce grillon caribéen est l'un des plus rapides et des plus bruyants de l'espèce. Ces sons auraient impacté le cerveau des diplomates. 

Des diplomates américains avaient été victimes d'attaques acoustiques à Cuba à la fin de l'année 2016 et jusqu'à l'été 2017. 24 membres de l'ambassade ont déclaré souffrir de migraines, de pertes sensorielles et de lésions cérébrales suite à cette affaire. Les Etats-Unis avaient d'ailleurs suspendu leurs relations consulaires avec Cuba. Suite à cette crise, une quinzaine de diplomates cubains avaient été expulsés du territoire américain. Le personnel américain avait également été retiré de l'ambassade des Etats-Unis au cœur de la capitale cubaine. 

Les Américains avaient indiqué à l'époque que les attaques étaient menées grâce à des appareils sonores perfectionnés. Cette affaire intervenait alors que l'ambassade américaine venait de rouvrir sur le sol cubain, après sa fermeture en 1961. 

Les autorités de La Havane se sont rapidement emparées de ces nouveaux éléments dévoilés par les deux biologistes. 

Dailymail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !