Cuba : de nombreuses rumeurs circulent sur la mort de Fidel Castro | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Cuba : de nombreuses rumeurs circulent sur la mort de Fidel Castro
©DR

Rumeurs

Cuba : de nombreuses rumeurs circulent sur la mort de Fidel Castro

Une conférence de presse serait prévue à la Havane ce vendredi après-midi. Elle ne concerne pas la mort de l'ex-leader cubain, selon son entourage.

"Fidel Castro est mort." C'est ce qu'a affirmé le quotidien italien Corriere della Sera avant de faire marche arrière quelques minutes plus tard.

 

Une autre source, Diario Las Americas, se montre plus prudente au sujet de l'état de santé de l'ex-leader cubain en titrant "Tension et confusion, rumeurs sur la mort de Fidel Castro". Le journal, basé à Miami en Floride, annonce qu’il a "pu contacter le service de presse à La Havane" qui lui aurait "confirmé qu’une conférence de presse est convoquée ce vendredi avec les médias internationaux" même si "le motif de l’annonce n’a pas été précisé."

Le Diario Las Americas cite également des témoignages selon lesquels les rues et avenues qui conduisent au cimetière Santa Ifigenia à Santagio de Cuba sont en train d’être réparées. C'est le cimetière où serait construite la tombe destinée à Fidel Castro.

D'autres informations font gonfler la rumeur. Le Diaro de Cuba, basé en Espagne, signalait jeudi 8 janvier que des militaires cubains au Venezuela seraient en train de regagner l'île. Ce que confirme l'ex-député de l'Assemblée Nationale José Briceño. Il a indiqué jeudi sur Twitter qu'il y avait "de forts mouvements dans les aéroports" et que les militaires cubains auraient reçu "l'ordre" de revenir à Cuba. Ce retour des militaires indique une "annonce imminente de la mort de Fidel Castro" pour le Diaro de Cuba.

Enfin, l'agence espagnole EFE rapporte que des sources cubaines en exil font état d'une grande "tension" sur l'île.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !